Actualités

Lettre aux amis de la confrérie de Saint Joseph - Novembre 2020

Le 2 novembre 2020
Commémoration de tous les défunts

Chers amis de la Confrérie de Saint-Joseph,

Nous voici entrés dans le mois des âmes du purgatoire. Pour nous aider à bien le sanctifier et à prier avec ardeur pour nos chers défunts, voici une information et une proposition :

  • une adaptation décidée par le Saint-Siège sur les indulgences applicables aux âmes du purgatoire pour le mois de novembre de cette année,
  • une méditation tirée du livre de l'abbé Berlioux Un mois avec nos amies les âmes du purgatoire sur l'importance de prier pour les âmes du purgatoire.

Saint mois de novembre.

Yves de Lassus
Chancelier de la confrérie

Indulgences plénières attribuables aux âmes du purgatoire pendant le mois de novembre

Le 22 octobre dernier, le cardinal Mauro Piacenza, grand pénitencier, a publié un décret adaptant les indulgences destinées aux fidèles défunts pendant l'octave de la Toussaint, à la situation sanitaire actuelle et aux restrictions mises en place dans divers pays pour limiter les rassemblements.

1) L’Indulgence plénière accordée du 1er au 8 novembre pour la visite d’un cimetière accompagnée d’une prière pour les défunts, peut être transférée à d’autres jours du même mois, librement choisis par les fidèles, sans qu’il y ait nécessité qu’ils se suivent entre eux. Le nombre total de ces jours, même transférés, reste limité à huit.

2) L’Indulgence plénière accordée le jour de la Commémoraison de tous les fidèles défunts, le 2 novembre, par la visite d'une église ou d'un oratoire en y récitant un Notre Père et un Je crois en Dieu, peut être transférée à n’importe quel jour du mois de novembre.

Pour les personnes qui ne peuvent accomplir l’œuvre indulgenciée (personnes âgées, malades ou touchées par les restrictions de déplacement), elles pourront obtenir l’indulgence en priant devant une image de Notre Seigneur Jésus-Christ ou de la Sainte Vierge, en utilisant une prière de leur choix ou en offrant à Dieu leurs souffrances et leurs croix.

Ces indulgences s’obtiennent aux conditions habituelles : confession et communion dans les huit jours, et prière aux intentions du Souverain Pontife.
L' expression « intentions du Souverain Pontife » ne vise pas les intentions subjectives du pape, mais 6 intentions générales fixées par le droit :

  1. l’exaltation de la sainte Église catholique ;
  2. la propagation de la Foi ;
  3. l’extirpation de l'hérésie ;
  4. la conversion des pécheurs ;
  5. la paix et la concorde entre les princes chrétiens ;
  6. les autres besoins de la chrétienté.

Pour ce qui concerne les conditions habituelles, si la confession et la communion sont impossibles sous huit jours, l’indulgence est tout de même obtenue, pourvu que le fidèle soit disposé à se confesser et à communier dès qu’il le pourra.

Importance de prier pour les âmes du purgatoire

Voici comment l'abbé Berlioux (1829-1887) justifiait l'importance de prier pour les âmes du purgatoire dans son très beau livre : Un mois avec nos amies les Âmes du Purgatoire :

1°) Motifs de sanctifier ce mois

L’origine du Mois des morts remonte jusqu’à la loi ancienne, jusqu’au peuple d’Israël. Ce peuple, en effet, qui seul possédait alors le véritable esprit de Dieu, ne se contenta pas de proclamer dans ses livres inspirés, que c’était une simple et salutaire pensée de prier pour les Morts, mais il voulut encore régler le temps et la durée de cette prière.
C’est pourquoi, il fut établi que le deuil ne serait achevé, dans chaque famille, que lorsque chaque mort aurait été pleuré pendant un mois entier. Ainsi, après le trépas du patriarche Jacob, ses fils le pleurèrent et firent des prières pendant trente jours.

Encouragé par une pratique si ancienne et si autorisée, la piété des fidèles a consacré un mois entier au soulagement des saintes Âmes du purgatoire. Et comme l’Église célèbre la Fête de la Commémoration de tous les fidèles trépassés le deuxième jour de novembre, ce mois a semblé le plus convenable pour cette dévotion. De là, le Mois des Âmes du Purgatoire, recommandé par les souverains pontifes, enrichi de faveurs spirituelles, célébré publiquement par un grand nombre de communautés religieuses et de paroisses chrétiennes.

Saluez avec bonheur, Âme chrétienne, l’aurore de ce beau Mois, qui répond admirablement aux aspirations de votre piété, aux besoins de votre cœur. Il va vous rappeler les souvenirs les plus tendres de la famille, les promesses les plus sacrées, les adieux les plus touchants. Il va exciter votre commisération en faveur de frères et d’amis qui doivent vous être d’autant plus chers qu’ils sont souffrants et malheureux.

Oui, la dignité de ces Âmes infortunées, la rigueur de leurs peines, leur impuissance à se secourir elles-mêmes, la gloire de Dieu, votre intérêt personnel enfin, tout vous presse de les visiter et de leur venir en aide, chaque jour de ce Mois béni. Oh ! n’est-ce pas le mois des soupirs et des larmes, le mois de la charité et de la reconnaissance, le mois des vivants et des morts, le mois véritablement Libérateur ? – Enthousiasmée par ces motifs, une Sainte s’écriait en commençant les exercices du Mois de novembre : Vidons le Purgatoire !

Moins ambitieux, mais non moins zélé, dites-en vous-même, cher Lecteur : Je veux soulager beaucoup d’Âmes du Purgatoire, pendant ce Mois de bénédictions qui leur est consacré ! Je le veux, je le dois, je le puis !

2°) Moyens de le bien sanctifier

Pour bien célébrer le Mois des Morts, prenez aujourd’hui les résolutions suivantes, auxquelles vous serez bien fidèle. Chaque jour, dès le matin, offrez à Dieu pour les Âmes du Purgatoire, les mérites de vos travaux, de vos souffrances, de vos bonnes œuvres. Dites à votre réveil : Seigneur, tout pour votre plus grande gloire et pour le soulagement de mes parents défunts ! – Ayez une heure fixe dans la journée pour lire attentivement votre Mois des Âmes du Purgatoire. Cette lecture éclairera votre esprit, attendrira votre cœur : ne l’omettez jamais. – Allez quelquefois au cimetière déposer sur la tombe de tous ceux qui vous ont été chers, avec vos larmes et vos prières, un souvenir qui les console. Oh ! c’est là qu’il fait bon prier et pleurer ! – Chaque semaine, consacrez un jour plus spécial aux Âmes du Purgatoire, le mercredi par exemple, et assistez à la sainte Messe à cette intention. – Dans le courant du Mois, faites pour elles une aumône aux pauvres, et une ou plusieurs ferventes communions.

Oui, faites cela, Âme chrétienne et compatissante, et à la fin de ce Mois Libérateur, vous aurez envoyé vers l’Église triomphante du Ciel un grand nombre de vos frères qui gémissent et pleurent dans les flammes de l’Église souffrante. Quel sujet de consolations ! Quel gage d’espérance ! « Allons, levez-vous, vous crie saint Bernard, volez au secours des Âmes des défunts, appelez sur elles la clémence divine par vos gémissements, implorez la miséricorde par vos soupirs, intercédez par vos prières, satisfaites pour elles par le Sacrifice de la messe, rachetez-les par vos aumônes, et ouvrez-leur la porte du Paradis. »

À la suite de ces deux enseignements, l'abbé Berlioux donne un exemple des fruits de cette dévotion :

Voici comment une personne digne de foi raconte sa guérison extraordinaire, obtenue par l’entremise des Âmes du Purgatoire, durant le mois de novembre.

« J’étais, depuis plusieurs années, atteinte d’une cruelle maladie qui faisait de mon corps un squelette, de ma vie un martyre, et me conduisait insensiblement au tombeau. J’avais consulté plusieurs médecins distingués ; mais, tous les remèdes qu’ils me prescrivaient, après quelques rares instants de soulagement, me laissaient plus faible et plus languissante. Ne pouvant rien obtenir des ressources de l’art, je laissai de côté tous les médicaments et j’eus recours aux Âmes du Purgatoire qui comprennent si bien le mystère de la souffrance. Le mois de novembre, qui leur est spécialement consacré, allait commencer. Je pris la résolution de le célébrer avec toute la ferveur possible, et de le terminer par une bonne Communion. Mes parents et les personnes pieuses de ma connaissance unirent leurs prières aux miennes. Chaque jour, assemblés le soir dans ma chambre, au pied d’une statue de saint Joseph, nous demandions avec confiance deux choses : la délivrance des pauvres Âmes du Purgatoire et le soulagement de mes maux. Vers la fin de la première semaine, j’éprouvai une amélioration sensible, et chose admirable ! le jour de la clôture du mois béni, j’étais à l’église, à la table sainte, ivre de joie, de bonheur et de reconnaissance. Ma guérison était complète, il ne restait plus trace de la maladie qui m’avait torturée si longtemps et qui, au dire même des médecins, était incurable. Ils ont été singulièrement surpris d’apprendre que j’avais échappé à la mort. Grâces soient rendues aux saintes Âmes du Purgatoire dont la protection s’est manifestée d’une manière si visible à mon égard ! »

Que de faveurs nous obtiendrons aussi, pour nos chers défunts et pour nous, si nous célébrons saintement ce beau mois ! Courage donc et confiance !

Ensuite l'abbé Berlioux propose de réciter :

  • un credo,
  • une dizaine de chapelet,
  • les litanies des fidèles défunts,
  • un De Profundis,
  • une prière pour les âmes du purgatoire (elle est différente pour chaque jour du mois). Voici celle du premier jour :

Dieu bon et miséricordieux, daignez exaucer les prières ferventes que nous vous adresserons durant ce Mois de bénédictions. Nous en consacrons tous les jours et toutes les heures au soulagement et à la délivrance de ces Âmes captives qui crient vers vous et vers nous du fond de leur cachot ténébreux. Seigneur, appelez vos enfants et nos frères au repos éternel, et que la lumière qui ne s’éteint plus, luise sur eux ! Qu’ils reposent en paix !

  • un Salve Regina.

Alors, prions pour tous ceux qui sont morts, en particulier pour ceux de nos familles et pour tous ceux qui nous sont chers. Faisons aussi dire des messes pour le repos de leur âme.
Pour offrir des messes, cliquer ICI. Vous pouvez offrir des messes soit pour les âmes du purgatoire, soit pour un défunt particulier.

Nota : Pour ceux qui voudraient sanctifier chaque jour du mois de novembre, il est possible de télécharger le livre de l'abbé Berlioux au format PDF. Voici deux liens possibles :

http://oblaturesm.ca/pdf6/Purgatoire.pdf

http://catholicapedia.net/Documents/abbe_berlioux-martin/1888-Trentain_Un_mois_avec_les_ames_du_Purgatoire-V9.pdf

Il est possible aussi de l'acheter sous forme papier selon deux versions :

- une version 64 pages au prix de 2 € :

https://parvis.ch/fr/livres-et-brochures/un-mois-avec-nos-amies-les-ames-du-purgatoire-0

- une version un peu plus complète de 100 pages comprenant différentes prières et la messe des morts au prix de 4 € :

https://parvis.ch/fr/livres-et-brochures/un-mois-avec-nos-amies-les-ames-du-purgatoire

La lettre

Utilisez ce formulaire pour recevoir notre lettre.

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous envoyer un message.

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Ok